Nous contacter...

Pour un commentaire sur ces actualités ou sur le site, envoyez-nous un mail à partir de la plume en haut à droite de cette page.

Quelques compléments
Décembre 2016

Les photos correspondantes ne sont pourtant pas les dernières que nous ayions prises, mais pour préparer des galeries, c'est le temps qui fait défaut !

Nous venons de profiter d'un peu de repos entre les fêtes de fin d'année pour compléter le site avec deux nouvelles galeries de photographies : l'une sur la Colombie Britannique, avec des images de notre voyage de 2013, et l'autre sur le Kenya, extrait de notre séjour de 2015.

Le jeu des sept différences...
Décembre 2016

En photographiant les mésanges bleues et charbonnières, Hervé a eu une impression étrange...

Les deux images ci-dessus ne sont pas rigoureusement identiques dans leur cadrage, mais il s'agit surtout de deux oiseaux différents, et celui de droite semble être une petite boule trapue... Mais où donc est passée sa queue ?

Nous avons beau examiner cette image sous toutes les coutures, il semble bien que cette mésange n'ait pas de rectrices. Et pourtant, cela ne semblait nullement gêner son vol, elle paraissait tout aussi agile que ses congénères pour venir sur les branches de cet arbre.

Repos diurne
Novembre 2016

Dans la réserve ornithologique du Teich, les bihoreaux sont attendus presque chaque soir par les photographes sur les arbres morts de l'observatoire numéro 20. Mais en journée, ces oiseaux restent sur la réserve et se reposent dans quelques chênes.

Cet automne, des travaux ont pourtant quelque peu perturbé leurs arbres reposoirs.
Un nouveau belvédère a été installé sur un point culminant du parcours à travers la réserve. Et pendant les travaux, l'acheminement des matériaux a conduit les bihoreaux à changer leurs habitudes et quitter leurs chênes habituels.

Mais dès que le calme est revenu, ils ont retrouvé au bout de quelques jours les branches dans lesquelles ils passent la journée, avant de vaquer à leurs pêches nocturnes.

Chardon, chardons... chardonneret
Novembre 2016

Depuis longtemps Hervé souhaitait photographier un chardonneret sur une cardère, mais l'occasion ne s'était pas encore présentée.

Et cette année, encore une nouvelle observation à la réserve ornithologique du Teich : les cardères poussant en différents endroits de la réserve sont à maturité pour le goût des chardonnerets.

Ainsi, que ce soit devant l'entrée de l'observatoire numéro 7, ou comme pour cette image le long de la passerelle dès l'entrée de la réserve, les chardonnerets viennent se percher sur ces fleurs piquantes, et semblent parfaitement résister aux épines des tiges de ces chardons.

Querelles de voisinage...
Octobre 2016

Les barges à queue noire sont revenues en nombre sur le Bassin d'Arcachon et particulièrement sur les lagunes de la réserve du Teich.

Elles viennent hiverner, avant de nous quitter de nouveau à la migration de printemps.
Mais leur arrivée en nombre conduit à des densités d'oiseaux élevées sur les vasières de nourrissage, et les bonnes places se disputent !

Certaines semblent plus belliqueuses que d'autres, et, alors que pendant plusieurs minutes elles supportent sans la moindre alerte la promiscuité pour trouver les meilleurs vers, soudain, une bagarre éclate et dure quelques secondes...
Une prise de becs, au sens propre !

Des monstres dans le jardin...
Septembre 2016

Fin septembre, nous avons eu la surprise de découvrir des chenilles de sphinx dans le jardin.
Le temps encore très chaud explique peut-être cette apparition tardive pour ces espèces migratrices, dont les papillons auraient déjà dû voler vers l’Afrique.

 

Sur le liseron, se promenait la chenille du sphinx du liseron et des chenilles de sphinx à tête de mort ont dévoré le pied de verveine ainsi que les lilas.

 

Heureusement pour elles, ces chenilles d'une dizaine de centimètres sont très photogéniques, et nous leur avons abandonné les feuilles en échange de quelques images.

Mystère... Identification... Confirmation !
Août 2016

Le mois d'août a provoqué de vives discussions parmi les photographes et ornithologues fréquentant la réserve ornithologique du Teich. Mais quel pluvier venait donc visiter la lagune Quancard ?

Il ressemble à un pluvier doré, mais semble plus fin. Certaines photos le montrent les ailes ouvertes et son plumage apparaît alors gris sous les ailes...

S'agirait-il d'un pluvier fauve ? La commission d'identification a tranché et validé cette observation qui n'est que la 22ème en France !

Papillons d'été
Août 2016

Le mois d'août fut particulièrement chaud mais cela n'était pas sans déplaire aux papillons, qui s'agitaient autour des fleurs du jardin dès que le soleil avait suffisamment réchauffé l'atmosphère. Ce fut le temps de nouvelles découvertes, tel le Tabac d'Espagne, grand papillon coloré posé ici sur une fleur de carotte sauvage.

Plusieurs espèces de cuivrés butinaient les scabieuses ou se reposaient sur des graminées, comme ce cuivré fuligineux.

Pendant ce temps, en Ecosse...
Juillet 2016

Brieuc a donc préféré cette année partir randonner en Ecosse plutôt que nous accompagner plus au Nord jusqu'aux îles Shetland. De la côte Est au Sud d'Aberdeen, en passant par les Cairngorms au centre, ce voyage a abouti sur la côte Ouest sur l'île de Skye.

Habituellement couverte de nuages, nous n'en avions que le souvenir d'un Old Man of Stoerr invisible sous le plafond nuageux, mais Brieuc a été plus chanceux en le découvrant presque sous le soleil !

Comme le temps, je ne fais que passer !
Juillet 2016

Déjà plusieurs mois depuis notre dernière mise à jour, les semaines passent décidément trop vite.
Ainsi, les vacances de cet été sont déjà bien lointaines puisque c'est au mois de juillet que nous sommes partis aux Shetlands. Cette année, nous ne sommes partis qu'à quatre, Brieuc ayant choisi lui aussi le Royaume Uni, mais pour un voyage préparé de son côté en Ecosse, avec quelques randonnées au programme.

Et si les semaines passent vite, c'est aussi le cas des macareux qui défilent à toute vitesse au bord des colonies, le bec rempli de poissons pour les nourrissages au fond de leur terriers.

Cette année, nous avons trouvé un article selon lequel le record de poissons maintenus en travers de son bec par un macareux serait de... 84 poissons !
Mais qu'en font-ils pour un seul poussin ?

Mais il n'y a pas que des macareux...
Juillet 2016

Si les macareux sont les oiseaux que nous avons le plus photographié pendant nos vacances aux Shetland, de nombreuses autres espèces y sont également bien représentées.
Parmi celles-ci, nous avons « expérimenté » le labbe parasite.
As de la voltige pour se nourrir des proies pêchées par d'autres espèces, il montre aussi son agilité si vous pénétrez sur le territoire qui abrite ses jeunes.

Même sans avoir réussi à repérer le moindre poussin, nous avons en effet subi les attaques répétées d'un couple. Et par comparaison, les attaques de grand labbe ou même de sternes au milieu d'une colonie sont presque rassurantes par rapport à ces labbes qui vont jusqu'au contact, en attaquant par derrière et sans le moindre bruit.

Ces labbes parasites ont été photographiés sur une île que nous ne connaissions pas encore : Fair Isle, tout au Sud des Sheltand. Cette île est un véritable paradis pour les ornithologues. Au moment de la migration d'automne, il paraît qu'il est nécessaire de réserver d'une année sur l'autre pour y trouver un hébergement. Les ornithologues seraient-ils alors plus nombreux que les 60 habitants de l'île ?

Une rare proximité
Juillet 2016

Plusieurs sites accueillent aux Shetland des colonies de fous de Bassan. Ceux-ci sont bien souvent sur le flan des falaises, difficile à approcher, ou observables seulement en forte plongée.
Cette année, nous avons trouvé en bord de falaise une sorte de petite niche creusée dans le sol et ouverte sur le vide. Quatre fous de Bassan y avaient trouvé refuge.
En s'approchant lentement, Corentin a profité de cette proximité exceptionnelle pour photographier ces fous à seulement quelques dizaines de centimètres !

Il faut croire que cette petite grotte, pourtant à ciel ouvert, devait leur fournir un abri confortable, puisque le lendemain, trois fous s'y trouvaient encore.

Quelques surprises...
Mai 2016

Depuis cet hiver, des visiteurs inhabituels ont attiré les photographes au bord d'un des étangs de la réserve du Teich : deux grèbes esclavons et un grèbe à cou noir. Mais plus surprenant encore, le grèbe à cou noir est resté au printemps, et nous avons pu assister à son changement de plumage. Le voici donc sous ses deux livrées : hivernale au mois de janvier, puis nuptiale au mois de mai.

Autre surprise de l'année, les mouettes mélanocéphales se sont montrées plus nombreuses, et pour la première fois, nichent en Aquitaine !

Cohabitation difficile !
Mai 2016

Le printemps voit les oiseaux s'installer pour nicher. Mais cette année, à la réserve ornithologique du Teich, si les nids ont été nettement plus nombreux que les années précédentes, ce signe n'a pas été pour autant garant d'une grande réussite de la reproduction.

Les très nombreux couples de mouettes rieuses qui se sont installés ont en effet prélevé un grand nombre de poussins d'avocettes et d'échasses. Ajoutons à cela les milans qui considèrent que cette lagune de reproduction est leur fast-food favori, et cela conduit à une véritable hécatombe : pas un seul poussin d'avocette ou d'échasse n'aura survécu plus de quelques jours !

Les deux petits photographiés ci-contre n'auront vécu que trois jours. Les couples ont débuté une seconde nichée, mais les poussins auront-ils plus de chance ?
A suivre...

Autre lieu... autre exposition...
Mai 2016

Si les expositions sont souvent préparées avec l'espoir d'être présentées dans les Festivals les plus réputés, une présentation locale permet de rencontrer un public différent, qui n'est pas habitué aux multiples expositions de photographies de nature.

Notre petit village de Gironde organise chaque année une fête des plantes, le premier dimanche de mai. Au fil des ans, cette fête des plantes attire de plus en plus de pépiniéristes et de visiteurs, et s'impose comme l'une des plus importantes de la région.

Si ces plantes font ainsi la fête du jardin, les photographies peuvent tout autant le mettre en valeur. Et puisque notre exposition « Dans mon jardin, il y a... » était prête, nous avons eu le plaisir de la présenter en marge de cette journée du 1er mai dans la Mairie de notre village.

Tout au long de la journée, nous avons eu le plaisir de rencontrer des personnes, souvent surprises par ces images prises à seulement 500 mètres de là ! Et le bouche à oreille nous a valu de voir nombre d'entre-elles revenir au cours de la journée, afin de montrer nos images à famille et amis.
Ce partage est sans doute ce que nous recherchons le plus à travers nos expositions, même si nous répétons des dizaines de fois les mêmes anecdotes au cours de la journée !

Un autre Festival...
Avril 2016

Après Latitudes Animales où notre exposition « Canada - Côte Est, Côte Ouest » a été présentée jusqu'au 4 avril, nous avons transféré ces images jusqu'au Crotoy, dans la Somme, pour présenter cette exposition lors de l'édition 2016 du Festival de l'Oiseau.

Nous y avons retrouvé l'équipe organisatrice que nous avions tant apprécié en 2013, en particulier Delphine et les bénévoles qui ont magnifiquement réussi à faire d'une prairie gorgée d'eau par les pluies un terrain carrossable.

Le public a répondu présent en nombre, confirmant la fréquentation en augmentation de ce Festival d'année en année. Pour notre part, nous avons eu le plaisir de rencontrer des personnes, qui, après Latitudes Animales, revenaient nous voir pour profiter une nouvelle fois de notre exposition ou compléter leur collection de Carnets de Voyages...

Un peu de retard... mais un nouveau venu !
Mars 2016

Les mises à jour du site ont été peu nombreuses depuis le mois d'octobre dernier. Nos soirées ont été consacrées à la réalisation d'un nouveau projet, complémentaire de nos CD-Rom Carnets de Voyages.
Depuis presque trois ans, Hervé souhaitait concevoir un Cd-Rom interactif de conseils pour débuter, ou progresser dans la technique de la photographie de nature.
C'est maintenant chose faite et un « Carnet Technique » a vu le jour début mars, juste à temps pour le présenter à Latitudes Animales. Vous pourrez en découvrir les chapitres dans la section « Cd Rom » de ce site. Que ce soit pour un club photo, pour une association, pour un support d'enseignement, ou tout simplement pour un usage personnel, n'hésitez pas à nous contacter pour ce Carnet Technique.

Prochaine exposition...
Mars 2016

Le Festival Latitudes Animales revient cette année pour sa cinquième édition.
Après y avoir présenté deux expositions lors de l'édition précédente en 2014, nous aurons le plaisir d'inaugurer notre nouvelle exposition « Canada - Côte Est, Côte Ouest ». Celle-ci sera présentée au Château de la Doucette à Drancy pendant la durée du Festival, soit du 8 au 13 mars. Nous vous y accueillerons pour vous présenter ces photographies issues de trois voyages au Canada, et prises, comme à notre habitude, par l’ensemble des membres de la famille.
Une prolongation permettra ensuite de pouvoir encore voir cette exposition ainsi que toutes celles présentées au château jusqu'au 4 avril.

Nouvelle année
Janvier 2016

Voici une courte synthèse de nos activités photographiques de 2015.
Notre site existe depuis maintenant 18 mois, mais nos principaux visiteurs restent... les robots de recherche internationaux ! Un grand merci en tout cas à tous les autres, qui viennent par hasard et peut-être reviennent visiter quelques pages.

Après les trois expositions présentées dans divers festivals en 2014, nous n'avons participé à aucun Festival en 2015. De nouveaux projets se dessinent pour 2016, nous en reparlerons...

Côté concours, le Wildlife Photographer of the Year de Londres a retenu plusieurs images en phase finales pour Corentin, Maud et surtout Brieuc qui, pour la première année participait dans les sections adultes. Certaines de nos images ont également atteint les phases finales de Festimages à Laval (une image pour Maud), ou du Concours du Memorial Maria Luisa en Espagne auquel Maud participait pour la première fois.
Mais c'est encore à Montier en Der que Maud à décroché un prix, son huitième depuis qu'elle y participe, Corentin étant lui aussi exposé mais non primé.
La principale récompense de 2015 a été le premier prix de Corentin à Lünen, pour le concours European Wildlife of the Year organisé par la GdT. Cela nous a valu un long voyage depuis Bordeaux pour assister à ce Festival allemand.

Enfin côté voyages, 2015 a été notre première découverte des safaris africains. Le Kenya nous a ainsi accueilli, ou plutôt Melting Pot Safari nous a accueilli pour deux semaines au Kenya, principalement au Lac Baringo, puis dans le parc du Masai Mara. Vous trouverez quelques images de ce séjour dans la galerie consacrée au Kenya

Accueil > Actualités